Titulaire d’un (préciser le diplôme), j’ai également une solide expérience de la vente acquise chez (préciser l’établissement) pendant (indiquer la période). Je possède un très bon sens du relationnel et sais être à l’écoute du client pour répondre au mieux à ses besoins. Je suis capable de m’adapter facilement à des situations nouvelles et réaliserai avec rigueur les différentes tâches que vous me confierez : commandes, réception, classement, mise en rayon, accueil, conseil…
Si vous décidez de nous confier l’intégration de votre contenu, nous nous occuperons également de remplir les champs dédiés à l’optimisation SEO de vos textes (balises méta-titres, ALT et méta-descriptions). Dans le cas d’une modification d’URL, nous nous chargerons également d’effectuer la redirection afin d’éviter le contenu dupliqué et les pénalités Google.
Je vous en prie, c’est un des regards que je porte sur ce métier, c’est le plus neutre que j’ai pu tenter de proposer. Il m’est arrivé d’être bien plus critique, parfois bien plus emballée, mais aucune des critiques ou visions n’est vraiment fausses dans la mesure où ça reste un métier très rattaché à l’expérience de la personne qui l’exerce (c’est peut-être moins vrai en tant que salarié ? Je l’ignore). Mais si par ces visions je permets d’éclairer certaines questions, alors c’est parfait !
IL A ÉTÉ FAIT ET CONVENU CE QUI SUIT : Le vendeur, par ces présentes, en s'obligeant à toutes les garanties ordinaires de fait et de droit, vend, sous les conditions suspensives ci-après énoncées, à l’acquéreur qui accepte pour lui-même ou toute personne physique ou morale qu’il se substituera à titre gratuit, en totalité, en pleine propriété et en toute hypothèse avant la réalisation de toutes les conditions suspensives, mais dont il sera solidairement garant, ce qui est accepté par le vendeur, le bien immobilier ci-après désigné, que l’acquéreur déclare bien connaître pour l’avoir vu et visité.

Pour être franche… je pense que la rétrogradation vient probablement des fautes que tu sembles laisser dans tes propos. Les clients acceptent les textes parce qu’ils n’ont plus à les écrire (et que cela prend toujours un peu de temps), s’ils font appel à du lowcost et non à des bot d’écriture (parce qu’il y a de bonnes “IA” maintenant), c’est que soit ils n’ont pas le budget (oui, un rédacteur sur une plateforme est moins cher), soit ils n’en ont pas connaissance… En d’autres termes, ce ne sont pas forcément des clients qui peuvent être à même de juger (ou alors, ils s’en fichent vraiment). Que tes textes soient pris, mais que tu sois striké dans un même temps ne serait pas incompatible.


Le meilleur moyen de remédier à ce problème est d’écrire des articles pour votre blog qui vous serviront de vitrine au moment de prospecter. S’ils sont bien rédigés (et ils le seront, n’est-ce-pas ?!), ces articles vous seront bien plus efficaces qu’un CV classique et ennuyeux à mourir. Et s’ils sont partagés et commentés, alors là chers amis, vous avez tout à y gagner.
Il est tentant de vouloir gagner quelques euros avec son site Internet mais cela ne doit pas se faire au détriment de l'internaute et de son confort de surf. Trop de bannières publicitaires et des popups qui s'ouvrent au chargement de la pages peuvent donner une image négative de votre site, même si vous proposez du contenu de qualité. Enfin, vous pouvez espérer avoir un revenu significatif via votre site web qu'à partir de plusieurs centaines (voire milliers) de visiteurs quotidiennement. Le jeu en vaut-il la chandelle ?
On peut créer un site web pour le plaisir, pour y mettre des bouts de vie, des liens intéressants et des informations sur ses différentes passions. Cela s'appelle un site perso; il n'y a rien de mal à cela mais si l'on veut créer un site web professionnel et pourquoi pas en faire son métier il y a quelques règles à respecter. Cet article ne se veut pas exhaustif, mais donne 10 règles - ou plutôt 10 questions à se poser lors de la création de son site Internet ou de son site e-commerce - à appliquer pour réussir son site web de façon professionnelle.
Tous les facteurs de classement ne sont plus égaux. L'apprentissage automatique de Google, RankBrain, analyse les comportements de l’internaute afin de comprendre comment fournir les meilleurs résultats pour chaque requête. Par exemple, les liens sont plus importants dans certains secteurs que d'autres. La fraicheur du contenu prime pour d’autres secteurs, mais elle est sans intérêt dans d'autres. Posez-vous la question : qu'est-ce qui est important pour votre audience et votre secteur d’activité ?

Adapter son langage à la rédaction web n'est pas toujours facile. Différents facteurs entrent en relation, il faut savoir s'adresser aux internautes de façon claire tout en créant un contenu optimisé pour le référencement, sans tomber dans l'excès d'un côté comme de l'autre. Il existe pour cela des méhodes simples pour trouver le bon équilibre : aérer les contenus, utiliser des mots clés ou encore trouver des titres efficaces ! Qui a dit qu'il fallait avoir un Bac L pour écrire sur le web ?
×