Je te recommande volontiers celle de David Gos qui est aujourd’hui l’une des meilleures que je connaisse. David est un très bon rédacteur qui a le mérite de proposer une formation complète et premium (une formation qui ne va pas se contenter de t’amener à bosser pour des plateformes, quoi…). Et je ne la recommande que parce que de bon-nes- rédac’s de ma connaissance la trouvent pertinente (et l’ont faite) et parce que j’ai déjà vu le travail de David et de ses équipes.


La rédaction de texte sur internet nécessite des adaptations par rapport à l'écriture papier. La méthode et le temps de lecture du lecteur devant un écran ne sont pas les mêmes que sur un journal, un magazine, un flyer ou un livre. La rédaction d'un texte pour internet doit être concise, précise tout en gardant une certaine fluidité pour la lecture du visteur du site web.

J’ai appris ce métier en autodidacte, cela m’a pris du temps, mais cela ne rend pas les formations indispensables à mes yeux. De plus, je n’ai aucune idée du marché actuel. A peu près tout le monde se lance dans la formation, avec contenu et prix différents et quant à savoir ce qu’elles valent… N’ayant jamais travaillé avec les formateurs/trices et/ou leurs étudiant(e)s, je me vois mal juger des niveaux.
Sur Textbroker, vous avez également la possibilité de rejoindre des équipes et de recevoir des Direct Orders (commandes en direct), bien mieux rémunérées que les commandes classiques. Pour en obtenir, soignez votre style, votre orthographe, votre balisage, respectez bien vos briefings, bref, soyez au top. Vous pouvez en être certain, si vos clients apprécient votre travail, ils vous contacteront rapidement pour vous passer des commandes en direct.
Et puis, à force d’être usé par le salariat, las de me lever pour faire un métier qui ne me convient pas, j’ai commencé à chercher sérieusement un moyen de gagner ma vie grâce à la prose. Après quelques jours de recherche, le métier de Rédacteur web m’a semblé tout indiqué et correspondre à ce qu’il me faut pour me libérer de ce carcan salarial (esclavagiste ?).
Actualités | Auto | Avis décès | Carte de voeux | Bricolage | Cinéma | Coiffure | Coloriages | Cuisine | Recette | CV | Déco | Dictionnaire | High-tech | Horoscope | Jeux en ligne | Pages blanches | Pages jaunes | Programme TV | Restaurant | Santé | SMIC | Test débit | Signification prénom | Etat des lieux | Divorce | Temps partiel | Succession | Prime à la casse
Je ne pense pas qu’il y ait une affaire de concurrence, pour la simple raison que c’est déjà ridiculement mal payé. S’ils voulaient vraiment se tirer vers le haut, ils se tireraient tout court des plateformes. J’encourage les débutants à y commencer leurs premiers pas, parce que ça permet de cartographier les bases et surtout de voir comment on réagit face à la demande et à l’exercice surtout. Je ne sais pas comment fonctionnent les plateformes aujourd’hui, je n’y ai plus mis les pieds depuis 3/4 ans, mais je suis surprise que cela soit les rédac’ qui jugent. M’est avis que ce sont des internes à la société, plutôt.

A l’époque où j’ai écrit cet article, je ne sais pas si Wriiters existait déjà, mais c’est d’une certaine manière une bonne piste. Ce n’est pas une plateforme conventionnelle, puisqu’elle ne propose pas au rédac’ de prendre des missions, c’est l’inverse : elle lui propose de mettre en vente ses propres articles dans la thématique et prix qu’il souhaite. Je ne l’ai pas encore testée, mais j’en ai eu de bons retours. Ca peut être intéressant pour se faire un peu d’argent… Mais ça ne sera sans doute pas aussi formateur que d’avoir des briefs clients.
A propos du boulot, il faut savoir que les plateformes ne font que du remplissage, que du texte à jeter en pâture aux bots. C’est assez rare qu’il en soit autrement (ou alors, on commence à aller chez soumettre et Hopwork), et comme de façon générale le texte n’a de valeur en France que s’il a gagné un Goncourt (que tout le monde fait semblant de respecter, d’ailleurs), ce n’est pas le métier le plus valorisant… Au début. Non seulement on prend le lecteur pour un con, mais quand on ne lui refuse pas le droit de lire quelque chose d’intéressant/intelligent, ou que l’infantilise pas, on va le culpabiliser. Mais ça, je crois que ça relève plus de notre modèle sociétal.
L’idée est de proposer aux Rédacteurs Web non pas d’être payés au bon vouloir de la clientèle, mais bien de fixer eux-mêmes leurs prix. Le/la pro met directement en vente son article, et il est acheté, ou non. C’est une excellente solution pour vendre des billets qui peuvent nous rester sur les bras, ou tout simplement pour écrire en étant payé correctement. Certain-es bossent même presque exclusivement comme ça.

Vous devez toujours vous assurer que le contenu et les termes que vous utilisez correspondent parfaitement à l’intention de l’internaute. Lorsque les lecteurs trouvent votre contenu, ils veulent obtenir toutes les réponses et les informations détaillées, sans avoir besoin de visiter d'autres sites ou de revenir sur Google. Dites-leur tout: cela affectera positivement votre positionnement.

Redacteurs-web.com est la référence si vous voulez améliorer votre présence sur Internet à travers des contenus textuels uniques et créatifs rédigés par un rédacteur web compétent. Nous mettons à votre disposition des rédacteurs web expérimentés qui sont capables de réaliser vos demandes dans les plus brefs délais, et cela, peu importe le sujet que vous proposez. Écrire pour le web est pour eux plus qu’un travail, c’est une passion, et vous pourrez le constater par vous-même.


Cette plateforme dédiée au tourisme en ligne est, selon moi, très formatrice. Les briefs sont assez longs, et les clients très exigeants. De plus, rédiger sur Tripsbytips peut-être assez rentable : une fois que vous aurez pris le coup de main, vous pourrez rédiger les textes assez rapidement. Les commandes et les briefings sont sensiblement similaires en général.

Entre les articles de blogs qui vous recommandent de ne JAMAIS, au GRAND JAMAIS accepter les tests de rédaction gratuits, ceux qui les considère comme indispensables pour débuter une carrière de rédacteur web, les collègues avec plus d’expérience qui ne jurent que par les logiciels de dictée vocale et ceux qui l’assurent : « si, si, il est nécessaire de poser son plan d’abord sur papier », pas facile de s’y retrouver.

A travers ce mandat de vente exclusif, je vous ai donné l'exclusivité concernant la vente de mon bien. Trois mois plus tard, le bien n'étant toujours pas vendu, je vous informe de ma volonté de mettre un terme au contrat qui nous lie. La loi implique un délai de 15 jours à réception de la lettre. Le mandat prendra donc fin le (indiquer la date calculée).
×