Je comprends ton parcours, il y a un besoin à un moment donné de faire quelque chose de plus “intellectuel”, de plus “créatif”. Même si – souvent – tu te diras que ça ne vole finalement pas haut les exigences liées au métier. Mine de rien, même quand j’en ai marre, même quand je me dis que vraiment, j’prends trop les lecteurs (ou les bots) pour des cons, je préfère encore ça que tout ce que j’ai pu faire jusqu’ici. Simplement parce qu'”au moins, j’écris”. Étrange, non ?

Prévoyez un petit cadeau de bienvenue (une démo gratuite, un carnet d’inspiration à télécharger, un échantillon de vos produits, etc.) pour démarrer la relation avec générosité. N’ayez pas peur d’être débordé si vous avez beaucoup de réactions à votre invitation. C’est ici qu’intervient la mise en place de vos premières campagnes de marketing automation.
Entre les articles de blogs qui vous recommandent de ne JAMAIS, au GRAND JAMAIS accepter les tests de rédaction gratuits, ceux qui les considère comme indispensables pour débuter une carrière de rédacteur web, les collègues avec plus d’expérience qui ne jurent que par les logiciels de dictée vocale et ceux qui l’assurent : « si, si, il est nécessaire de poser son plan d’abord sur papier », pas facile de s’y retrouver.
Vous avez remarqué qu’aucun de ces objectifs de marketing de contenu ne s’intéresse aux mentions J’aime, aux retweets ou aux favoris. Ceci s’explique par le fait que, comme pour vos objectifs sur les médias sociaux, il est absolument essentiel que vos objectifs de marketing de contenu coïncident avec vos objectifs commerciaux plus larges. Les aligner vous oblige à envisager le contenu en termes de mesures commerciales, comme le trafic, les leads et les ventes – des indicateurs que les autres équipes ont aussi en référence. Cet alignement est également utile pour démontrer la valeur de vos initiatives en marketing de contenu à plus grande échelle, ce qui est extrêmement précieux lors de négociations avec des parties prenantes qui ne sont pas exposées au marketing de contenu de votre entreprise ou qui doutent de sa valeur.

L’idée est de proposer aux Rédacteurs Web non pas d’être payés au bon vouloir de la clientèle, mais bien de fixer eux-mêmes leurs prix. Le/la pro met directement en vente son article, et il est acheté, ou non. C’est une excellente solution pour vendre des billets qui peuvent nous rester sur les bras, ou tout simplement pour écrire en étant payé correctement. Certain-es bossent même presque exclusivement comme ça.

Si un élément du contenu implique plusieurs personnes, il peut être utile d’envisager des briefs de délégation. Un brief décrit l’idée derrière le contenu, ses objectifs, le public ciblé, le délai ou l’échéance, ainsi que le rôle de chaque personne impliquée dans le projet. Un brief réussi permet d’éviter les pertes de temps entre responsables du projet et créateurs de contenu. Créez un modèle de brief et partagez-le avec votre équipe.
Quand on débute, en tant que rédacteur ou rédactrice web, je crois qu’on passe tous par la case « plateformes de rédaction web ». À ma connaissance, un rédac’ freelance ne commence pas par une autre branche du métier. Faciles à trouver, permettant de travailler presque tout de suite, et très séduisantes sur le papier, les plateformes sont ultra-plébiscitées par les clients et les professionnels de la rédaction… Quand ils sont débutants (les premiers, comme les seconds).
Si le concept de « structure » d’article n’est pas figé, il faut tout de même qu’elle existe. Et c’est un élément technique de rédaction qui fait vraiment la différence entre un rédacteur web professionnel et un nouvel arrivé dans la profession. L’une des erreurs du rédacteur web débutant est de mal structurer son texte. Il m’est arrivé de recevoir des articles qui ressemblent plus à une page de roman qu’à un article pensé pour être lu sur écran.

Entre les articles de blogs qui vous recommandent de ne JAMAIS, au GRAND JAMAIS accepter les tests de rédaction gratuits, ceux qui les considère comme indispensables pour débuter une carrière de rédacteur web, les collègues avec plus d’expérience qui ne jurent que par les logiciels de dictée vocale et ceux qui l’assurent : « si, si, il est nécessaire de poser son plan d’abord sur papier », pas facile de s’y retrouver.


Mon cas est spécifique : je suis d’origine marocaine et je vis au Maroc et je n’arrive pas à m’inscrire sur les plateformes qui exigent pratiquement toutes, qu’on soit immatriculé. La seule plateforme que j’ai localisée qui n’exige pas de numéro de Siret est Upwork. Elle m’a informée gentiment qu’elle reçoit quotidiennement 10 000 nouvelles inscriptions et n’en choisit qu’un faible pourcentage, certainement les candidats les plus expérimentés. Connais-tu une plateforme qui n’a pas cette condition d’immatriculation ?
L’autrice : Agnès Kettela a bénéficié d’une triple formation : enseignante en pédagogie personnalisée et communautaire, éducatrice spécialisée, orthophoniste en langage écrit. Cet outil pédagogique est le fruit de ces diverses formations et d’une longue prise en charge, au sein d’équipes pluridisciplinaires, d’enfants et d’adolescents en cursus normal ou en difficulté d’apprentissage et dyslexiques.
Même si votre expertise dans votre domaine d’activité n’est plus à démontrer, il est tout-de-même important d’optimiser votre contenu au niveau SEO et Marketing afin d’avoir un bon positionnement sur Google et d’inciter les gens à vous contacter. Nos rédacteurs SEO savent prendre le recul nécessaire pour vulgariser le contenu afin qu’il soit compris par votre audience et qu’il donne envie de vous contacter.

Parmi ces éléments, le plus important est sans aucun doute celui qui concerne les « lieux ». Pour certains types de contenu, la réponse à cette problématique est évidente. Les annonces sur les médias sociaux constituent par essence de la promotion. Les newsletters ne font généralement l’objet d’aucune promotion en dehors du courrier électronique, même s’il est possible d’encourager les gens à s’y abonner. En général, toutefois, il sera nécessaire de promouvoir votre contenu sur une variété de canaux, afin d’augmenter sa visibilité et de diriger le trafic.


(corporate) blogging accessibilité aspects légaux check-lists Communication Web comportements conseil éditorial content marketing contenu web conversion crédibilité e-commerce e-reputation emploi expérience utilisateur Facebook formats éditoriaux gestion de projet hypertexte inbound marketing intelligence collective journalisme landing page lisibilité marketing marketing de contenu microcontenus médias sociaux newsletter & e-mailing page d'accueil principes fonctionnels principes formels principes rédactionnels ressources référencement réseaux sociaux seo stratégie de contenu stratégie éditoriale twitter téléchargements Web 2.0 webdesign wordpress écriture web
Une analyse de la concurrence sera également effectuée pour voir comment les produits sont présentés et adapter la stratégie d’optimisation SEO en conséquence. Nos rédacteurs web et spécialistes SEO vont aussi faire des liens entre vos différentes fiches produits afin de booster votre maillage interne et améliorer l’expérience utilisateur de votre site.
Pour développer ce lien de confiance, Winamax a déployé un content marketing en deux temps. Sur le site web de l’entreprise, de nombreux contenus contribuent à réduire le niveau de risque perçu par les internautes, comme la FAQ ou le mode d’emploi pour le logiciel de poker Winamax. Le site s’attache à répondre à toutes les questions possibles, tous les problèmes que pourraient éventuellement rencontrer les internautes.

Notre travail consiste à créer du contenu de qualité, mais avant tout à optimiser votre message pour capter l’attention des visiteurs sur toutes les plateformes. À cette fin, nous devons comprendre de quelle façon vos contenus contribueront à soutenir votre marque. Ça peut sembler évident, mais pour vous assurer que les textes produits répondent à vos attentes, le succès réside dans une planification judicieuse.


Je n’ai pas grande connaissance à propos des formations, n’en ayant moi-même jamais suivi. Quand j’ai commencé le métier, c’était juste avant la grande bascule dans le “domaine public”, et à part en faisant des études (type master 1 en comm’, ou trucmuche d’une école privée en comm’), il n’y avait que la débrouille et l’apprentissage par soi-même. Aujourd’hui, il y a pléthore de formations diverses, toutes promettent une accession simple et rapide au Saint-Graal, mais toutes ne donnent pas le même niveau à l’arrivée. Et je ne parle ici que des formations dispensées par des rédac’s freelance. Je n’ai aucune idée de ce qu’il se fait aujourd’hui dans le circuit officiel.
Notre travail consiste à créer du contenu de qualité, mais avant tout à optimiser votre message pour capter l’attention des visiteurs sur toutes les plateformes. À cette fin, nous devons comprendre de quelle façon vos contenus contribueront à soutenir votre marque. Ça peut sembler évident, mais pour vous assurer que les textes produits répondent à vos attentes, le succès réside dans une planification judicieuse.
Je vous en prie, c’est un des regards que je porte sur ce métier, c’est le plus neutre que j’ai pu tenter de proposer. Il m’est arrivé d’être bien plus critique, parfois bien plus emballée, mais aucune des critiques ou visions n’est vraiment fausses dans la mesure où ça reste un métier très rattaché à l’expérience de la personne qui l’exerce (c’est peut-être moins vrai en tant que salarié ? Je l’ignore). Mais si par ces visions je permets d’éclairer certaines questions, alors c’est parfait !

On tente au maximum de garder à l’esprit qu’en rédaction de contenus pour internet, une phrase = une idée ! Au-delà de 30 mots, on essaie de voir s’il n’est pas possible de retravailler la phrase pour la raccourcir un peu. Ça n’est pas le cas ? Dans ce cas, il se peut qu'elle contienne plusieurs idées. Dans ce cas, on rédige deux phrases courtes ou on utilise une liste à puces.
×