Prenez l’habitude de créer régulièrement des rapports sur la performance de votre marketing de contenu. Ces rapports peuvent ensuite être partagés avec votre équipe, dans un souci de transparence et pour leur montrer les performances du contenu. Il est également possible de présenter rapports à la Direction, pour démontrer la valeur de votre contenu pour l’entreprise. Enfin, ils vous donnent un aperçu des indicateurs clés, ce qui se révèle pratique pour évaluer les objectifs des prochaines campagnes de marketing de contenu.
Ce cahier d’exercices s’inscrit dans la droite ligne des cahiers de grammaire. En effet, une fois acquis l’orthographe, Ies règles grammaticales de base encore faut-il apprendre à rédiger. Non seulement, on n’écrit pas comme on parle, mais l’absence de gestes, de mimiques et aussi de l’interlocuteur implique d’être à la fois clair, concis et précis. Autant de qualités qui s’apprennent et ne s’inventent pas, même si à l’usage, elles permettent à chacun de trouver son style, c’est-à-dire sa façon de s’exprimer et de communiquer par l’écrit.
Après avoir déterminé le type de contenu à créer, établissez le processus de création. Votre plan d’exécution de contenu doit être une progression pas-à-pas permettant de transformer une idée en produit fini. Ce plan ajoute de la stabilité à vos efforts en matière de marketing de contenu, et garantit le suivi de la progression de chaque élément du contenu, à chaque étape.
Si un élément du contenu implique plusieurs personnes, il peut être utile d’envisager des briefs de délégation. Un brief décrit l’idée derrière le contenu, ses objectifs, le public ciblé, le délai ou l’échéance, ainsi que le rôle de chaque personne impliquée dans le projet. Un brief réussi permet d’éviter les pertes de temps entre responsables du projet et créateurs de contenu. Créez un modèle de brief et partagez-le avec votre équipe.

Pour ma part, après 3 années d’activité comme chargée de com dans une école privée d’enseignement professionnel, après avoir managé le site de l’école, gérer les médias sociaux, écrire des communiqués (mais aussi des articles de fond) sur la vie de cet école ou les poursuites d’études etc…, je veux à nouveau me donner une chance de réussir dans mon parcours d’écrivain et rédactrice.
Images, vidéos, contenus interactifs, GIF… Les lecteurs adorent ça ! Assurez-vous simplement que les fichiers multimédias ne sont pas trop gros pour ralentir la vitesse de chargement. Formatez les images avant de les télécharger: elles doivent seulement être aussi larges que le contenu. La taille des fichiers doit être inférieure à 150 Ko. Vous pouvez trouver des GIF ou images dans les banques suivantes :
Chez Michel et Augustin, comme chez Innocent, le marketing de contenu se veut « familial » et connivent, de façon à ce que les internautes puissent s’identifier aux valeurs de l’entreprise — et, par extension, à leurs produits. Ici, le content marketing repose principalement sur une histoire fondatrice et authentique, qui illustre les valeurs de chacune des deux entreprises à la perfection.
Le recours à un prestataire spécialisé en marketing de contenu s'avère indispensable pour bénéficier de son savoir-faire, de son expérience et de ses ressources. Pour autant, toute entreprise - et ce quelque soit sa taille et son secteur - peut se lancer dans l'aventure. Il s'agit alors de procéder en deux temps : définir une stratégie de contenu et initier les premières actions.

Ce cahier d’exercices s’inscrit dans la droite ligne des cahiers de grammaire. En effet, une fois acquis l’orthographe, Ies règles grammaticales de base encore faut-il apprendre à rédiger. Non seulement, on n’écrit pas comme on parle, mais l’absence de gestes, de mimiques et aussi de l’interlocuteur implique d’être à la fois clair, concis et précis. Autant de qualités qui s’apprennent et ne s’inventent pas, même si à l’usage, elles permettent à chacun de trouver son style, c’est-à-dire sa façon de s’exprimer et de communiquer par l’écrit.


Outre le fait de répondre aux besoins de votre public cible et de satisfaire les exigences de vos objectifs commerciaux, il vous sera nécessaire de décider du type de contenu le plus adapté à votre équipe marketing. Si vous ne disposez pas de caméraman et n’avez pas les moyens de faire appel aux services d’un professionnel, laissez les vidéos de côté. Si votre entreprise est une start-up et que vous n’avez aucun client d’importance, les études de cas ne sont pas vraiment une option. Trouvez les types de contenu qui correspondent le mieux à vos forces et à vos ressources, et faites-en votre priorité. Il n’est pas question de réinventer la roue, mais juste de mettre en évidence vos forces et de générer des affaires à l’aide de contenu intéressant.
Et puis, à force d’être usé par le salariat, las de me lever pour faire un métier qui ne me convient pas, j’ai commencé à chercher sérieusement un moyen de gagner ma vie grâce à la prose. Après quelques jours de recherche, le métier de Rédacteur web m’a semblé tout indiqué et correspondre à ce qu’il me faut pour me libérer de ce carcan salarial (esclavagiste ?).
De même, avant de rédiger le moindre contenu ou planifier la moindre campagne, vous devez savoir à qui vous vous adressez : tranche d’âge, niveau de connaissance, localisation, intérêts, etc. Tout cela aura un impact sur le type de contenu, le style et le niveau de spécialisation à prévoir. Vous ne vous adressez manifestement pas de la même manière à des ados ou à des quinquas bac+5.
Pour de nombreuses entreprises, la publicité traditionnelle présente un problème d’efficacité. La publicité sur les médias sociaux combat cette inefficacité en vous donnant la possibilité de cibler des utilisateurs en fonction de caractéristiques spécifiques ou de centres d’intérêt. Ceci est très précieux pour une organisation qui tente de mettre sur le marché du contenu à destination d’un public ou de groupes d’acheteurs de niche. À noter :
Finalement, l’idée générale est de faciliter la tâche de l’internaute. Il est important de garder à l’esprit que sur le web un visiteur n’est jamais captif. Il navigue de site en site et son attention est réduite. D’où l’intérêt d’aller à l’essentiel pour capter immédiatement son attention et tenter de le fidéliser par la suite. La rédaction Web demande de la rigueur mais elle procure un plaisir énorme quand l’article est diffusé et partagé.
Lors d’une première séance de coaching ou dans mes formations en rédaction web, je demande toujours au rédacteur un article de 350 à 500 mots. Le sujet est laissé à son appréciation. Cet article est ce qui pose les bases de notre collaboration. Il me permet de définir le niveau « présumé » du rédacteur web ou de la rédactrice et d’avoir une première base sur laquelle travailler. C'est un moyen aussi d'apprécier son style d'écriture. C'est lors de ses séances de coaching, en entreprise ou en séance particulière, que j'ai identifié les erreurs mentionnées dans cet article. 
Voici une autre façon de profiter de la longue traine : quand les internautes ont des questions, ils les tapent dans Google. Lorsque vous répondez à ces questions avec perspicacité et crédibilité en tant que rédacteur de contenu, votre contenu se classe mieux, engage et vend. Astuce : utilisez la box « people also ask » de Google pour trouver des questions.

Outre le fait de répondre aux besoins de votre public cible et de satisfaire les exigences de vos objectifs commerciaux, il vous sera nécessaire de décider du type de contenu le plus adapté à votre équipe marketing. Si vous ne disposez pas de caméraman et n’avez pas les moyens de faire appel aux services d’un professionnel, laissez les vidéos de côté. Si votre entreprise est une start-up et que vous n’avez aucun client d’importance, les études de cas ne sont pas vraiment une option. Trouvez les types de contenu qui correspondent le mieux à vos forces et à vos ressources, et faites-en votre priorité. Il n’est pas question de réinventer la roue, mais juste de mettre en évidence vos forces et de générer des affaires à l’aide de contenu intéressant.

Vous l’aurez compris, la rédaction de contenu pour améliorer le référencement prend du temps mais peut s’avérer une stratégie gagnante et très rentable. Par ce biais, les prospects viendront naturellement à vous, mais n’oubliez pas l’humain dans tout cela ! En effet vous ou vos commerciaux resteront la dernière étape pour vendre vos produits/services et fidéliser les clients dans le temps… mais c’est un autre débat !


L’idée est de proposer aux Rédacteurs Web non pas d’être payés au bon vouloir de la clientèle, mais bien de fixer eux-mêmes leurs prix. Le/la pro met directement en vente son article, et il est acheté, ou non. C’est une excellente solution pour vendre des billets qui peuvent nous rester sur les bras, ou tout simplement pour écrire en étant payé correctement. Certain-es bossent même presque exclusivement comme ça.

Vous vous inscrivez dessus, et vous répondez à des annonces de rédaction (ou des clients vous contactent directement), et c’est la structure qui vous verse l’argent qu’elle aura récolté (moins sa commission). Eh oui, la première chose qu’on apprend en tant que freelance est bien que « l’ubérisation » n’est pas un mythe et que la plupart des acteurs du numérique cherche surtout à nous ferrer dans des structures très hiérarchisées.
Même si j’ai conscience que des articles de blog perso - des articles d’humeur - n’ont pas forcément besoin d’être optimisés, ce n’est pas le cas de la plupart des contenus web qu’un rédacteur web professionnel se verra confier. Le choix du mot-clé est un élément technique de rédaction web à ne pas négliger. Pour bien écrire pour le web, le travail d'optimisation de contenu doit être inclus au service.

Je comprends ton parcours, il y a un besoin à un moment donné de faire quelque chose de plus “intellectuel”, de plus “créatif”. Même si – souvent – tu te diras que ça ne vole finalement pas haut les exigences liées au métier. Mine de rien, même quand j’en ai marre, même quand je me dis que vraiment, j’prends trop les lecteurs (ou les bots) pour des cons, je préfère encore ça que tout ce que j’ai pu faire jusqu’ici. Simplement parce qu'”au moins, j’écris”. Étrange, non ?
Vous ne proposez pas le même contenu à quelqu’un qui découvre pour la première fois vos produits ou à celui qui est sur le point d’acheter mais cherche à confirmer son choix. Le premier sera intéressé par des contenus purement informatifs tandis que le second appréciera de trouver un comparatif, un argumentaire plus poussé ou encore le témoignage d’un client.
×